Lorsque vous avez un bon positionnement dans les moteurs, la refonte de votre site ne doit surtout pas se faire à la légère, surtout si vous modifiez les adresses de vos pages.

Référencement "mort" après refonte d'un site

Moteurs et visiteurs doivent retrouver un contenu pertinent et similaire sur vos nouvelles pages. Et tout doit être mis en place pour perturber le moins possible votre référencement. Suivez le guide...

Simple refonte graphique :

Un simple changement de design ne pose pas de problème : il suffit de conserver à l'identique le plan du site et les pages, sans les renommer.

Mise en place d'un CMS

La mise en place d'un outil de gestion de contenu simplifié sur un site existant suivra la même logique : votre développeur mettra en place une réécriture d'URL permettant de garder exactement la structure (domaine/répertoire/page/extension) de votre site. N'oubliez pas de le mentionner dans le cahier des charges !!!

Au secours, mes pages déménagent !

Les choses se compliquent si vous décidez de modifier les adresses des pages de votre site ou de changer d'URL :
- des liens pointent votre site (vers la page d'accueil mais aussi vers les pages internes)
- les pages internes de votre site figurent dans les résultats des moteurs de recherche
- des visiteurs ont enregistré l'adresse de votre site ou de certaines pages internes (favoris, del.icio.us,...)

Rien de pire que d'offrir aux internautes une "erreur 404" ou une page au contenu différent de ce qu'ils attendaient : moteurs et visiteurs doivent retrouver un contenu pertinent et similaire sur vos nouvelles pages.

Erreur 404

Le top 5 des plus mauvaises solutions (ne riez pas, c'est du vécu) :

- publier les nouvelles pages et ne rien faire en "attendant que Google passe"
- idem en laissant les anciennes pages en ligne  : Google trouve alors du contenu en double, et n'indexera probablement jamais vos nouvelles pages, gardant précieusement le vieux site dans son index
- rediriger toutes les anciennes pages vers la page index
- créer une page "erreur 404" sur l'ancien site, avec des liens vers les grandes sections de votre nouveau site : si la page n'existe plus, les gens n'auront qu'à chercher leur chemin dans la nouvelle structure !
- utiliser des scripts, des frames, et d'autres moyens néfastes au référencement pour présenter le nouveau contenu à la place de l'ancien.

Alors que faire pour lancer son nouveau site sans pénaliser son référencement ?

jepeins avant jepeins

Etape 1 : maintenir le contenu

1) Bien comprendre ce qui vous vaut un bon référencement avec l'ancien site : les pages d'entrée, les mots-clé, les contenus que les moteurs "apprécient".

Dans Google Analytics, allez dans Contenu > Principales pages de destination, et faites une recherche croisée sur les mots-clés.

Analytics : pages de destination

Dans notre exemple, on voit que la page /blog/deco/peinture-chambre-bebe.html attire de nombreuses entrées grâce à la requête "peinture chambre bébé".

Analytics : mots-clé d'entrée sur le site

2) Identifier les pages vers lesquelles pointent des liens

Utilisez les outils pour Webmaters de Google qui vous indiquent les "Liens vers votre site". Concentrez-vous d'abord sur les liens vers les pages internes (on s'occupera de la Home Page plus tard si nécessaire).

3) Les pages internes identifiées en 1) et 2) doivent impérativement se retrouver dans le nouveau site, et faire l'objet d'une page de contenu similaire.

Dans notre exemple, il s'agissait de transformer un blog très bien référencé en un site structuré en menus et sous-menus. Il a fallu reprendre le contenu (texte et images) d'une centaine d'articles et les "recaser" dans la nouvelle structure.

Etape 2 : lister toutes les pages des deux sites et les lier entre elles

4) Faites une liste de toutes les pages de l'ancien site et de celles du nouveau site, placez-les dans un tableur et mettez les pages de contenu similaire en regard l'une de l'autre.

Liste des URL's avant et après déménagement

Pour une liste exhaustive d'URL's, j'utilise le site www.xml-sitemaps.org qui fournit une "urllist" en format texte simple à exploiter et complète (penser notamment pour les blogs aux catégories, aux tags,...).

5) Utilisez une redirection 301 afin de rediriger en permanence CHAQUE page de votre ancien site vers une page analogue sur votre nouveau site. Cette redirection se place dans le fichier .htaccess à la racine du serveur.

fichier .htaccess

Demandez de l'aide à votre informaticien si cette étape est trop technique. En effet, la syntaxe du fichier .htaccess sera légèrement différente selon que vous changez l'adresse du site, l'adresse d'un répertoire, l'adresse d'une page,...

Mon conseil : lancez votre nouveau site de préférence de nuit, pour éviter des désagréments liés à une erreur dans ce fameux fichier .htaccess (qui rendrait le site indisponible).

Certes, c'est un gros travail, mais cette étape est indispensable à la réussite de votre déménagement. Google le dit aussi : "Même si cela implique plus de travail, la redirection page par page facilite le maintien du classement de votre site dans Google tout en offrant un service de qualité à vos internautes. "

Etape 3 : avertir les sites et les moteurs de votre déménagement

6) Reprenez tous les liens vers votre site (voir le point 2) et contactez le webmaster de chaque site ayant fait des liens vers votre site en lui demandant de mettre à jour ces liens afin qu'ils pointent vers la nouvelle adresse. Encore un travail de fourmi, mais chaudement recommandé !

Tant que des liens pointent vers votre ancien site, gardez le nom de domaine et les redirections 301 placées sur l'hébergement !

7) Si vous changez de domaine, utilisez l'outil de changement d'adresse (dans les outils Google pour webmasters) pour informer Google du déplacement de votre site.

Vous aurez préalablement suivi nos conseils pour le lancement de votre site, et notamment validé le nouveau site pour pouvoir utiliser les outils Google pour les webmasters.

Changement d'adresse dans les outils Google pour webmasters

8 ) Créez et envoyez une sitemap en XML répertoriant les URL de votre nouveau site. Soumettez-la à Google via les outils pour webmasters.

Etape 4 : testez et surveillez

9) Dans les moteurs, faites une requête "site:www.monanciendomaine.com" et suivez les liens un par un pour vérifier qu'il n'y a pas d'erreur 404.

10) Procédez de même avec les pages d'entrée dans Google Analytics, en commençant par les plus fréquentées.

11) Dans les outils pour webmasters, consultez les "Erreurs d'exploration" (diagnostics) pour l'ancien et le nouveau site, en particulier les erreurs 404 . Corrigez les liens entrants, les liens internes ou les redirections 301 si nécessaire.

Logiquement, si vous avez bien respecté toutes ces consignes, vos statistiques ne devraient pas s'infléchir suite aux changements d'adresse de vos pages.

Pour en savoir plus :