Vous travaillez votre design et vos contenus depuis des jours, voire des mois,... La souris tremblante d'émotion, vous allez enfin mettre en ligne votre nouveau site Internet. Petite "check-list" pour un lancement de site réussi...

Evolution des statistiques au lancement d'un site
Evolution des statistiques au lancement d'un site (sur 3 mois)

  1. Installez Google Analytics sur toutes vos pages : un tableau de bord indispensable pour surveiller votre trafic et les résultats de votre campagne de lancement. Prévenez Google dès que le script est installé sur votre page d'accueil. Voir le tutoriel sur l'installation de Google Analytics.
  2. Sécurisez l'admin : si votre site utilise un outil de gestion en ligne (CMS), ne facilitez pas la vie aux pirates :  renommez le répertoire "admin" en "tartenpion", enlevez les répertoires d'installation et veillez à empêcher l'accès à tout fichier critique.
  3. Implémentez la réécriture d'URL's (si votre site utilise un CMS) : conseillé surtout pour l'interprétation de vos statistiques, mais aussi pour faciliter l'envoi et la publication de liens vers des pages "profondes" de votre site.
  4. Installez une sitemap en XML à la racine du serveur (répertoire www), avec les URL's "propres". En savoir plus sur la création d'une sitemap en XML.
  5. Placez toutes les pages dans le répertoire principal du site et supprimez tous les répertoires temporaires utilisés lors du développement. C'est fou le nombre de sites que l'on trouve dans un répertoire "www2", "bat", "new" avec des redirections "sauvages" depuis la page d'accueil.
  6. Redirigez chacune des anciennes pages du site vers une nouvelle page au contenu analogue, au moyen d'un fichier .htaccess et de redirections de type "301" (cette recommandation s'applique en cas de refonte d'un site). Fastidieux mais capital pour maintenir le référencement d'un site existant. Evitez les "vieilles pages" encore indexées qui cohabitent avec les nouvelles dans l'index des moteurs ou, pire, les liens brisés.
  7. Installez une page d'erreur 404 personnalisée (en cas d'oubli de certaines redirections) avec des liens vers la page d'accueil et vers les rubriques principales du site. En général, je mets tout le plan du site sur la page d'erreur, histoire de faciliter la navigation. Exemple : la page d'erreur 404 sur le site d'Easystress.
  8. Soumettez votre site aux principaux moteurs. Voici les liens pour demander l'indexation de votre site à Google, Yahoo! et Bing. N'hésitez pas à vous inscrire aux outils pour webmasters, ceci accélèrera votre indexation. Profitez-en pour leur soumettre votre sitemap et vérifier vos liens brisés éventuels. N'oubliez pas de consulter régulièrement les informations intéressantes (liens entrants, position dans les moteurs, requêtes générant le plus de clics, etc.) données par les outils pour les webmasters.
  9. Si votre activité a un caractère local (tourisme, service, commerce,...), inscrivez-vous sur les Cartes de Google : rapide et ultra-efficace. Voir l'article "comment figurer sur les cartes de Google".Cartes de Google
  10. Le lancement de votre nouveau site est un événement : parlez-en sur tous les canaux possibles (sauf sur votre propre site), par exemple :
    • sur votre profil Facebook et celui de vos collaborateurs
    • sur la page "fan" de votre entreprise sur Facebook
    • sur votre profil LinkedIn
    • en écrivant au webmaster de portails et blogs sectoriels : il sera ravi d'avoir des nouvelles fraiches à publier
    • en faisant une campagne de presse (pensez à promouvoir une innovation, un nouveau service, car la presse ne fera pas grand cas du simple "lifting" de votre site)
    • sur le site de votre webmaster ou agence web / graphiste
    • sans oublier d'écrire un e-mail à tout votre carnet d'adresse !Profil LinkedIn
      Annoncer son nouveau site sur son profil LinkedIn : rien de plus simple !
  11. Des liens entrants, lentement mais surement : on a tellement parlé de l'importance (bien réelle !) des liens vers votre site dans le référencement que l'on serait tenté de limiter le lancement d'un site à la recherche de liens. Attention car les moteurs ont horreur qu'on "leur force la main"... Soyez patient : si votre contenu est de qualité, si vos réseaux fonctionnent bien, les liens viendront naturellement et surtout progressivement, ce qui est un gage de qualité pour les moteurs.
  12. Surveillez vos statistiques (cfr. point 1) et ne lâchez pas la pression côté promotion avant d'avoir eu votre premier client "100% web" !