Pas de présence professionnelle sur le net sans adresse « www… ». Mais quelle adresse ? www.monnom.com ? masociete.be ? mamarque.eu ? ou www.mes-produits.be ? Et que faire si mon-domaine est déjà pris ?

Choisir son nom de domaine

Le choix d’un nom de domaine n’est donc pas si simple. Et rien de pire que de devoir changer d’adresse après quelques années parce que l’on a fait un mauvais choix. Voici donc quelques pistes pour trouver directement la-bonne-adresse.com.

Les 5 règles d'or

Votre adresse sur Internet doit être :

  • Facile à mémoriser : pensez aux gens qui croisent votre voiture ou votre enseigne
  • Facile à donner oralement (pensez au téléphone) : évitez les tirets, le pluriel, les mots complexes…, sources de fautes d'orthographe
  • Pas trop longue : pensez aux gens qui vous écriront des e-mails et qui doivent taper « info@unetreslongueadresse.com »
  • Sans équivoque : attention surtout si un concurrent a un nom de domaine très proche du vôtre, soit avec une extension différente, soit avec une variante orthographique (ex : titres-services.net et titre-service.com) : il y a danger de confusion.
  • Disponible (voir ci-dessous)

Nom de domaine

Masociete.be ou mon-produit.be… ou les deux ?

N’oubliez jamais vos objectifs de présence en ligne pour répondre à cette question !

Votre adresse doit être :

  • Rassurante : privilégiez donc masociete.be/.com qui renforce la crédibilité de votre entreprise. Si vous êtes indépendant, mon-nom.be peut être une option. Si vous faites un site dédié à un produit ou à une marque, ce sera alors mamarque.be/.com, afin de renforcer la notoriété de votre marque. Si vous n’avez ni nom de société, ni marque, je vous invite à lire cet article sur le choix d'un nom avant d'aller plus loin.
  • Unique : j’ai déjà entendu la recommandation d’avoir, par exemple, masociete.be sur ses cartes de visite et mon-produit.be sur Internet. C’est une erreur stratégique ! Ayez un et un seul domaine sur le net et dans la « vie réelle » et ne communiquez que sur celui-là, afin de lui créer un maximum de notoriété. Ne diluez surtout pas vos efforts en communiquant sur plusieurs adresses.
  • Utile au référencement ? Le sujet a été traité maintes fois sur WebRankInfo qui confirme que le nom de domaine n’est pas tellement pris en compte dans les critères des moteurs de recherche (en particulier par Google). Quand bien même il le serait, en misant sur « mes-produits.be » , vous n’optimiseriez votre site que sur un seul mot-clé ! Alors que le référencement se fait sur toutes vos pages, et sur tous vos contenus.

Quelle extension (.BE, .COM,…) choisir ?

Soyez encore une fois logique avec votre stratégie commerciale (et la réalité de votre business) :

  • Choisissez .BE si plus de 75% de votre cible est en Belgique ou si votre activité a un caractère local (ex : restaurant, tourisme,…)
  • Si vous visez l’international, le .COM reste le premier choix, même si peu de domaines sont encore disponibles avec cette extension.
  • Si vous avez des représentants commerciaux dans différents pays, une présence par pays (.FR, .DE,…) peut s’avérer utile pour gérer les différences de langues et/ou les approches commerciales spécifiques. Mais attention à la cohérence globale de vos sites, là c’est un autre sujet !

L’extension aura un impact (important et croissant) sur votre présence dans les moteurs de recherche (les sites .BE seront en général mieux positionnés que les autres dans les recherches faites sur google.be) et indique votre localisation, ce qui peut rassurer vos visiteurs.

Où réserver son domaine ?

DNS.be gère les domaines belges mais les réservations doivent se faire auprès d’un agent d'enregistrement agréé (Register, OVH,...). Les domaines internationaux peuvent être réservés chez OVH.

Lors de la réservation, veillez toujours à donner une adresse e-mail « durable » (ex : mon_nom@mon-fournisseur-d-acces-internet.be) et si vous sous-traitez ces prestations, assurez-vous d’être le détenteur de licence de votre domaine (et pas d’y trouver le nom de votre prestataire !).

Détenteur nom de domaine sur DNS.be
Détenteur nom de domaine sur DNS.be

Protégez votre « nom »

Dès que vous avez réservé votredomaine.be, n’oubliez pas de réserver également votredomaine.com et .net (voire .eu) ou les variantes orthographiques possibles (avec et sans tiret par exemple).

Par contre, inutile de céder aux sirènes vous incitant à réserver toutes les extensions qui sortent, à moins d’avoir une stratégie internationale poussée dans chaque pays concerné.

Attention, réserver un nom de domaine ne protège en rien votre marque, qui devra être réservée par une procédure juridique auprès d'un bureau des marques correspondant à votre zone géographique.

 

 

Que faire si le domaine de vos rêves est déjà pris ?

Comment le savoir ? Inutile de taper le domaine dans Google, beaucoup de domaines existent sans qu’un site ne soit nécessairement référencé à cette adresse. Allez plutôt vérifier sa disponibilité sur www.dns.be (pour les domaines .be). Le site www.namechecklist.com permet de vérifier la disponibilité du domaine dans de nombreuses extensions, ainsi que sur les réseaux sociaux, le tout en un seul clic.

Vérification disponibilité domaine sur DNS.be

Vérification disponibilité domaine sur DNS.be

  • Si masociété.com est déjà réservé, essayez d’abord de vous rabattre sur une autre extension ( .NET, puis à défaut, le .EU et le .BIZ)
  • Essayez ensuite de vous rabattre sur un autre domaine tel que ma-societe.be (à condition que le domaine masociete.be ne soit pas utilisé par celui qui l’a réservé) ou societe-localite.be ou encore societe-produits.be
  • Pensez surtout à vérifier la disponibilité du domaine AVANT de déposer votre marque ou de lancer votre nom de société !

Peut-on récupérer un domaine ?

  • Si masociete.be ou ma-marque-deposee.be est pris par une personne mal intentionnée, vous pouvez porter plainte auprès de DNS.be
  • Si masociete.be/.com est pris par une personne qui n’a visiblement pas de mauvaise intention, vous pouvez essayer de négocier le transfert du domaine, moyennant un défraiement de quelques centaines, voire milliers d’euros

Mais ces procédures prennent du temps, et il est souvent préférable de disposer de son adresse très rapidement, ne fut-ce que pour imprimer ses cartes de visites et avoir un e-mail professionnel !